lundi 14 octobre 2019

[Livres audio #3] L'île des oubliés / Les petites reines / L'élégance des veuves


Je poursuis cette catégorie d'articles en vous présentant 3 autres découvertes audio :)

Commençons pas une découverte qui m'a énormément plu : l'île des oubliés de Victoria Hislop (14h35). Alexia part en vacances en Crète et découvre le village natal de sa mère. Juste en face de ce village se trouve l'île de Spinalonga où des lépreux auraient vécus. Elle découvre le lien entre cette île et la famille de sa mère dont elle ignore tout. D'habitude les histoires de famille ne me passionnent pas du tout mais alors là j'ai été complètement subjuguée ! J'attendais avec impatience chaque trajet en voiture pour avancer dans mon écoute. Le contexte m'a plu : celui de la lèpre et l'isolement des malades. Les différentes personnalités des personnages et les relations qui se lient entre eux (un peu d'amour aussi ça ne fait pas de mal !) donnent un grain à l'histoire et l'on rendu intéressante à mes yeux. J'avais presque l'impression d'être un membre de la famille d'un lépreux lors de la recherche désespérée d'un traitement ! La narration est si bien faite que j'avais l'impression de me trouver au milieu du décors : tantôt dans une maison de l'île de Spinalonga, tantôt en dehors de l'île. Je vous recommande vivement de découvrir cette histoire ! 


La deuxième découverte que je souhaite vous présenter aujourd'hui est un roman que j'ai vu un peu partout sur la blogosphère par un moment et qui possède une très bonne note sur Livraddict : Les petites reines de Clémentine Beauvais (6h15). Un début assez grave : celui du harcèlement avec 3 jeunes filles (Mireille, Astrid et Hakima) qui vont se retrouver élues 3 boudins du collège, c'est-à-dire les 3 filles les plus moches... Et c'est cette élection qui va les réunir dans un road-trip invraisemblable. Mireille m'a plutôt plu avec sa personnalité désinvolte et son humour pince-sans-rire. La voix géniarde utilisée par la narratrice pour les deux autres filles et leurs personnalités mollassonnes  auraient presque eu raison de ma volonté de poursuivre mon écoute tellement je trouvais cela insupportable. Heureusement on observe une évolution de leurs personnalités au cours du récit et j'ai donc poursuivi mon écoute jusqu'à la fin du roman. Finalement c'est une histoire gentillette. Ça va mais je ne partage pas un avis aussi enthousiaste que la plutôt des membres du Livraddict : pour moi il ne s'agit pas d'un roman incroyable. 


Le dernier roman dont je vais vous parler aujourd'hui est l'élégance des veuves d'Alice Ferney (2h54). Toute l'histoire tourne autour de la grossesse et naissance d'une multitude d'enfants. Le ton de la narratrice résume bien mon impression : un peu grave, le rythme m'a paru un peu lent comme si l'histoire restait en suspension dans l'air donnant presque envie de dodeliner de la tête. Sans avoir détesté cette histoire, je suis tout de même contente que la durée soit assez courte

Connaissez-vous l'un de ces romans ? 

lundi 30 septembre 2019

Bilan Août 2019


Le mois d'août a été moins fourni en lectures que prévu. Mais le voyage que j'ai réalisé avec ma famille y est aussi pour quelque chose. 

Durant ce mois, j'ai pu enfin me rendre dans une ville qui me faisait de l'oeil depuis plus d'1 an : Amsterdam. Et franchement je ne regrette absolument pas et j'espère pouvoir un jour y retourner lors de la période où les tulipes sont en fleurs :) 
Niveau activité, je vous recommande la visite de la ville à vélo car c'est vraiment une expérience sympa. Les locaux se déplacent principalement avec ce moyen de transport et roulent à toute allure. C'est avec les 2 mains bien ancrées sur mon vélo que j'ai suivi la visite, sans encombre ^^
Sinon si vous êtes amateur de musées, il y a vraiment de quoi faire. Nous en avons visité deux : le Rijksmuseum et le musée Van Gogh (j'ai vraiment adoré ce dernier !). Les deux proposent des audioguides qui permettent de rendre la visite plus intéressante et enrichissante.

Nous avons également été voir les fameux moulins dans une ville aux alentours avec une dégustation du gouda local. 

Ensuite direction la Belgique avec Anvers, Gand et Bruges. Anvers ne m'aura pas séduite : ce n'est pas vraiment une ville que je recommande. Concernant Gand et Bruges, apparemment deux teams s'affrontent et je suis dans le camp de Bruges. J'ai vraiment beaucoup aimé l'architecture de la ville. Et puis mon impression positive n'est pas sans lien avec ma visite du salon de thé The Old Chocolate House qui propose de véritables chocolats chauds à faire soi-même avec un petit fouet et de délicieuses gaufres. Les prix sont un peu onéreux mais ça vaut le coup pour l'expérience. Juste un conseil si vous voulez tester : ne mangez pas avant, ça sera largement suffisant en tant que repas ! 

Puis retour au bercail avec un château que je voulais visiter depuis longtemps : Versailles. Très contente de découvrir enfin ces lieux que j'ai entraperçu à travers de nombreuses lectures (#lescolombesduroisoleil). Au niveau de l'organisation pour entrer dans le château, ce n'est pas le top et une file d'attente se forme très rapidement. Mais après j'ai trouvé que ça allait globalement. On est nombreux mais on arrive tout de même à tout voir (ou presque !). C'était beaucoup plus grand que ce que j'imaginais. J'ai apprécié découvrir les différents endroits : le château en lui-même, le Hameau de la Reine (pas très loin mais qui dépayse complètement !) etc. J'ai beaucoup appris (Saviez-vous que les nobles faisaient de la luge dans les jardins du château quand il y avait de la neige ???)

Pour finir, on a conclu notre visite sur un autre château : le château de Chambord. Cela faisait peut-être un peu trop de château à la suite pour moi. J'ai trouvé l'extérieur magnifique mais l'intérieur m'a moins plu. On devait sans cesse regarder sur une tablette interactive pour avoir des infos et la mienne est tombée en panne en cours de parcours...

Après ce bilan voyage, place au bilan lectures : 

3 romans au compteur soit 1601 pages

   

1 BD vraiment sympa de 208 pages


Et enfin pour m'accompagner durant les transports, 2 livres audio de 942 minutes.

 

J'ai malheureusement abandonné 2 livres audio qui ne me plaisaient pas : 
- j'ai arrêté au chapitre 17 pour le roman de Virgini Grimaldi : j'ai trouvé la plus vieille des filles très agaçante et niaise... [296 minutes]
- Quand a demain est un autre jour, je l'ai arrêté après avoir écouté le chapitre 7 car l'histoire d'amour naissance semblait cousu de fils blancs pour le lecteur mais pas pour l'héroïne. [152 minutes]

 

Et vous, comment s'est passé votre mois d'août ?

lundi 23 septembre 2019

Un mariage anglais


Un mariage anglais 


de Claire Fuller / Le livre de poche / 432 pages

Quatrième de couverture : 

Ingrid a 20 ans et des projets plein la tête quand elle rencontre Gil Coleman, professeur de littérature à l’université. Faisant fi de son âge et de sa réputation de don Juan, elle l’épouse et s’installe dans sa maison en bord de mer.
Quinze ans et deux enfants plus tard, Ingrid doit faire face aux absences répétées de Gil, devenu écrivain à succès. Un soir, elle décide d’écrire ce qu’elle n’arrive plus à lui dire, puis cache sa lettre dans un livre. Ainsi commence une correspondance à sens unique où elle dévoile la vérité sur leur mariage, jusqu’à cette dernière lettre rédigée quelques heures à peine avant qu’elle ne disparaisse sans laisser de trace.


Ce que j'en ai pensé : 

Sans ma participation au Prix Livre de Poche 2019, je ne me serai certainement jamais penchée sur ce roman. Si je l'avais aperçu au détour d'un rayon de bibliothèque ou sur un présentoir de librairie, j'aurais pensé - à tord ! - qu'il s'agissait d'un énième roman feel-good. Mais il n'en est rien et ce roman se révèle finalement être une très bonne lecture (et bien plus sombre qu'un roman feel-good) ! 

Ce roman comporte deux parties s'alternant : un chapitre de l'un puis un chapitre de l'autre et la boucle recommence. 

La partie récit avec l'ensemble des personnages me laissera globalement avec un avis assez neutre : dans cette partie tous les personnages entre en jeu sauf un : Ingrid, la mère de famille qui a subitement disparu laissant sa famille (et le lecteur) dans le doute perpétuel : est-elle morte ou bien a-t-elle disparu pour reconstruire sa vie ailleurs ? 

Parmi les personnages, on découvre le père Gil - son mari - (en lui-même ce n'est pas quelqu'un qui me semblait très intéressant, l'intérêt vient plutôt de ce que l'on nous racontera de lui mais je vais y venir, patience ;) ), ses deux filles qui nous permettent d'avoir une vision différente de leurs parents et le compagnon de l'une d'elle. 

Mais l'intérêt ne vient pas d'eux, l'intérêt vient d'Ingrid que l'on découvre à travers les lettres qu'elle a disséminé dans les romans que collectionne son mari. Ces lettres sont le véritable moteur de cet histoire, me donnant envie de lire rapidement la partie "récit" pour arriver rapidement à la lettre suivante. 

La personnalité d'Ingrid et ses ressentis se dévoilent : amour, amertume, nostalgie, lassitude. C'est toute une palette d'émotions laissée comme des indices à la question : "mais pourquoi ?" que tout le monde se pose. Sa psychologie à elle est bien décrite mais c'est également la psychologie de Gil qui se dévoile dans ces lettres, nous le faisant découvrir sous un autre jour.

Les histoires de famille ne sont pas mon dada mais ici le côté épistolaire aura su me charmer et me tenir en haleine. Avec un mariage anglais, la mayonnaise a pris ! 

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

Avez-vous des romans sous forme épistolaire à me conseiller ? 

lundi 16 septembre 2019

[Top-Chrono-Chronique #2] Nouvelle Sparte / Capitaine Rosalie / Ces rêves qu'on piétine


C'est reparti pour 3 chroniques rapides :) 

NOUVELLE SPARTE •

de Erik L'Homme / Gallimard Jeunesse / 313 pages

Deux siècles après les grands bouleversements qui ont balayé le monde-d’avant, Nouvelle-Sparte vit en paix au bord du lac Baïkal. Valère et Alexia, seize ans, se préparent à devenir pilotes d’élite quand une série d’attentats sème le chaos dans la cité. Qui se cache derrière ces lâches attaques ? Les fanatiques du Darislam ? Les patriciens corrompus de Paradise ? Valère est chargé par le Directoire de mener l’enquête. Une mission périlleuse qui va le plonger dans les sombres entrailles de l’Occidie et faire voler son univers en éclats…

Merci à Gallimard Jeunesse pour ce partenariat.

✍︎ J'aime bien la mythologie, ça me rappelle les histoires que je découvrais en cours de latin au collège. Nouvelle Sparte reprend un peu cet univers avec des figures puissantes que l'on pourrait associer aux Dieux de l'Antiquité. Si je n'ai pas détesté cette histoire, je pense que c'est lié au contexte dans lequel j'ai lu ce roman : je ne pouvais pas lire grand chose à ce moment et j'étais vraiment très contente de pouvoir lire - peu importe la lecture, pourvu que ce ne soit pas un bouquin de cours - et qu'en temps "normal" : si je n'étais pas tant sevrée de lectures, j'aurais moins apprécié ce roman. Le style d'écriture est vraiment très particulier et pourra décourager plus d'un lecteur : l'auteur répète chaque mot ou verbe important dans la phrase avec un synonyme sous le modèle : Valère verbe-synonyme du verbe reste de la phrase. Et ce style ne m'a pas emballée. Je ne recommande donc pas cette histoire. 

▪︎ ◇ ✺ ◇ ▪︎

CAPITAINE ROSALIE

de Timothée de Fombelle et Isabelle Arsenault 

Rosalie, 5 ans et demi, est obligée d'aller à l'école des grands car, en cet hiver 1917, son père est parti au front et sa mère travaille à l'usine. Tout le monde croit qu'elle passe ses journées à rêvasser, mais Rosalie s'imagine être le capitaine d'une mission, comme un véritable petit soldat.

Merci à Gallimard Jeunesse pour ce partenariat.

✍︎ J'ai le défaut de toujours comparer mes lectures par rapport aux romans même si ce n'en sont pas forcément. Ici il ne s'agit pas d'un roman mais d'un album et j'aurais forcément toujours tendance à être un peu déçue au niveau de la quantité de détails que peu offrir un roman, au niveau du développement de l'intrigue que peut offrir un roman. Cette histoire se lit très rapidement : on découvre la guerre vu par les yeux de Rosalie dont le père est parti au front. Les illustrations, toutes en douceur, accompagnent à merveille le texte. A découvrir entre deux romans pour faire une petite pause. 

▪︎ ◇ ✺ ◇ ▪︎

CES RÊVES QU'ON PIÉTINE •

de Sébastien Spitzer / Le livre de poche / 352 pages

Allemagne, avril 1945. Les parcours croisés de Magda Goebbels, femme la plus puissante du IIIe Reich, et d'Ava, trois ans, enfant du KZ-Bordell d'Auschwitz. Tandis que les alliés progressent, la première s'enfonce dans l'abîme de la folie nazie et la seconde, miraculée de l'horreur, tente d'échapper à son destin.

Lu dans le cadre du Prix Livre de Poche 2019

✍︎ Ne m'étant pas encore lassée des romans sur la Seconde Guerre Mondiale, j'étais contente d'en découvrir un énième. En plus, je découvre ici la vision de Magda Goebbels, aspect plutôt original par rapport à mes autres lectures sur le sujet. J'ai apprécié découvrir son histoire et comment elle est devenue la femme d'un des plus puissants hommes du IIIe Reich puis les dessous du pouvoir. Son histoire s'alterne avec des chapitres d'Ava, née dans un camps. Celle-ci m'a un peu surprise, j'ai trouvé qu'elle passait assez vite à autre chose... Ça manquait un peu d'émotion par rapport à un thème si poignant. Une bonne lecture sur le sujet mais pas la plus incroyable.

Aimez-vous les livres sur la mythologie ou la seconde guerre mondiale ? Des lectures à me recommander sur le sujet ?

lundi 9 septembre 2019

Magic Charly, tome 1 : l'apprenti



Magic Charly, tome 1 : l'apprenti

de Audrey Alwett / Gallimard Jeunesse / 416 pages



Quatrième de couverture : 

Charly Vernier découvre que sa grand-mère était magicienne. Mais un mystérieux voleur de mémoire, le Cavalier, l'a dépouillée de ses souvenirs et cherche à s'emparer de la source ultime de la magie. Pour la sauver, Charly, aidé par Maître Lin et par son amie Sapotille, n'a d'autre choix que de devenir apprenti magicien.



Ce que j'en ai pensé : 

Merci à Gallimard Jeunesse pour ce partenariat. 

Quand j'ai reçu ce roman, le couverture m'a plu mais j'ai tout de suite eu peur qu'il soit trop "jeunesse" à mon goût. Je l'ai ensuite vu passer sur un tas de comptes Instagram et les avis étaient assez tranchés : d'un côté certains étaient tombés sous le charme de l'histoire et de l'autre certains s'étaient ennuyés ferme.

A mon tour de vous livrer mes impressions sur ce roman. 

Pour la première partie du roman, je faisais clairement partie de la team on s'est ennuyé ferme. L'intrigue se met en place, Charly Vernier - le personnage principal - découvre l'univers de la magie. Mais cette mise en place met bien trop de temps à s'installer ou peut-être le personnage de Charly n'est-il tout simplement pas assez vif et entreprenant à mon goût. Et la soi-disant révélation sur Sapotille qui n'en est pas une, je ne peux pas appeler ça un rebondissement... 
Bref, tous les éléments étaient là pour me pousser à arrêter ma lecture mais j'ai poursuivi par sens du devoir (et pour comprendre par quel moyen incompréhensible des gens avaient bien pu trouver ce livre génial). 

Finalement j'ai bien fait de poursuivre ma lecture car c'est la seconde partie du roman qui est intéressante. On change de décors pour découvrir un lieu où la magie est partout. Le rythme de l'histoire m'a semblé ici plus dynamique. 

Concernant l'originalité de l'intrigue : il y a des aspects un peu stéréotypés des livres "jeunesse" comme le fait que Charly ne soit pas conscient de ces pouvoirs ou de sa puissance (qui va se révéler immense dans les tomes suivants à n'en pas douter), la relation je t'aime/je t'envoie des piques avec Sapotille, la copine casse-cou, le maitre imbus de lui-même. Malgré tout on note tout de même un effort pour rendre l'univers un peu original du côté du monde magique avec des aspects qui m'ont un peu rappelée le monde de la Passe-miroir (le balais notamment qui me faisait penser à l'écharpe d'Ophélie). 

Bref, à voir si vous vous sentez d'attaque pour vous accrocher durant la première moitié pour ensuite découvrir un univers sympa. Maintenant que les bases sont mises en place, j'espère que la cadence sera haute en rebondissements dans les tomes suivants. 

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

Quels sont les meilleurs romans sur la magie que vous ayez lus ? 

jeudi 29 août 2019

[Livres audio #2] Le silence de la mer / La disparition de Josef Mengele / Le crime de l'Orient-Express


C'est reparti pour vous présenter d'autres romans que j'ai découvert en format audio :)

Commençons par Le silence de la mer de Vercors (4h34). Il était dans ma WL depuis que j'en avais entendu parlé dans une des vidéos du Souffle des mots. Quand j'ai vu qu'il existait en format audio, je me suis dit que cela serait une bonne occasion de le découvrir. Mais que raconte l'histoire me demanderez-vous ? Eh bien ça se déroule durant la Seconde Guerre Mondiale et nous dépeint la présence imposée d'un jeune officier allemand chez un homme et sa nièce. Finalement, je ne pense pas que cela soit le bon plan de choisir de découvrir ce roman en format audio. Mon esprit n'arrivait pas à accrocher en permanence à l'histoire (certainement dû à la combinaison du contenu de l'histoire et de la voix) si bien que je pense avoir loupé certains passages. J'avais vu sur la couverture que Le silence de la mer était suivi par La marche à l'étoile et à un moment je ne savais même plus si on était passé de l'une à l'autre histoire... Bref, si vous voulez le découvrir, je vous recommande plutôt le format papier.

▴ ✵ ▴

Le 2e audiolivre que je veux vous présenter aujourd'hui est La disparition de Josef Mengele de Olivier Guez (5h48). On reste encore dans le thème de nazisme avec ce roman puisqu'il nous dépeint la fuite et la vie de Josef Mengele (le fameux médecin des camps de concentration qui faisait subir d'horribles expériences aux détenus) pour échapper aux autorités. Une histoire très intéressante et un aspect de l'après Seconde guerre mondiale auquel je ne m'étais jusque là pas attardée. Si c'est une période qui vous intéresse, je vous recommande vivement. La voix de l'auteur, qui lit son propre texte, est agréable à écouter. En plus, on apprend à la fin de l'histoire - dans la partie interview - que toutes les informations données correspondent à la réalité historique et que les évènements présentés n'ont pas été rajoutés/modifiés par l'auteur. Bravo pour ce travail de recherche qui n'a pas du être simple et qui nous a permis de suivre cette enquête sur les traces de Mengele.

▴ ✵ ▴

Pour finir, le dernier audiolivre que j'ai à vous présenter est Le crime de l'Orient-Express de Agatha Cristie (6h41). Tout comme Le silence de la mer, j'avais dans ma WL fictive l'envie de lire un autre roman de Agatha Cristie car Les 10 petits nègres m'avait beaucoup plu ! Ici un huis-clos : l'Orient-Express, un passager assassiné, qui est le coupable ? Une histoire intéressante, j'ai vraiment bien aimé la personnalité de Hercule Poirot : je pouvais clairement me l'imaginer (un peu imbus de lui même etc). Une lecture agréable. Cependant je pense que pour réussir à analyser un peu tous les indices délivrées par l'auteure il vaudrait mieux lire le texte soit-même. Malgré tout, ça peut-être un moyen de découvrir ou redécouvrir Agatha Cristie si vous n'avez pas d'autres occasions qu'un trajet en voiture.

Avez-vous des livres audio à me conseiller ?

vendredi 23 août 2019

Le matin de Neverworld

Le matin de Neverworld 


de Marisha Pessl / Gallimard Jeunesse / 316 pages

Quatrième de couverture : 

Un an après la mystérieuse mort de Jim, son petit ami, Béatrice n'a toujours pas revu leur bande de copains. Populaires, complices, sarcastiques, ils se connaissent depuis toujours mais elle sait qu'ils lui cachent quelque chose. La soirée des retrouvailles dérape, et leur vie va basculer : ils devront affronter ensemble la vérité et prendre la plus difficile des décisions - ou revivre éternellement la même journée, prisonniers du Neverworld.


Ce que j'en ai pensé : 

Merci à Gallimard Jeunesse pour ce partenariat. 

Les premiers chapitres du roman m'ont intriguée : Béatrice, dont le petit ami Jim est décédé, retrouve son ancien groupe d'amis après une longue période sans les voir. Parmi eux différentes personnalités se dessine : geek, bimbo, délégué modèle... Mais ces retrouvailles se soldent par un accident de voiture et ils vont devoir revivre éternellement la même journée jusqu'à ce que leurs votes, désignant la personne à sauver, concordent.

On découvre peu à peu à quoi chacun va occuper cette journée en éternel recommencement puis il y aura le moment des révélations où le rôle de chacun est dévoilé sans que je m'y sois attendue

Malgré tout il m'a manqué quelque chose. En effet, j'ai suivi l'histoire sans être pleinement emportée. J'aurais aimé qu'un rythme, une étincelle différente soit présente pour rendre cette lecture addictive

Pour moi il s'agit d'une lecture correcte mais pas d'un indispensable

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

Quel est le dernier roman vous ayant tenu en haleine ? 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...