lundi 21 août 2017

Everything everything

Everything everything

de Nicola Yoon / Editions Corgi / 310 pages

Quatrième de couverture :

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.



Ce que j'en ai pensé :

Les points positifs :
ça parle d'une maladie un peu moins connu : le DICS
 la surprise du dénouement

Les points négatifs :
un retournement un peu improbable 

Pour conclure : On ne va pas se mentir, j'ai lu Everything everything parce que j'ai vu que plein d'autres été en train de le faire et aussi parce qu'un film - dont il ne faut pas regarder la bande annonce ! - allait sortir. Je ne savais même pas vraiment quelle était l'intrigue et j'ai eu le plaisir de découvrir qu'il portait sur le DICS : déficit immunitaire combiné sévère dont j'avais déjà un peu entendu parler. Si vous ne connaissez pas le terme DICS, peut-être avez vous déjà entendu parler du terme "enfant bulle". C'est ce qu'est le personnage principale : Madeline. C'est à dire qu'elle doit rester dans sa maison aseptisée et ne jamais en sortir sous peine de tomber malade par toutes les petites bactéries et virus de l'extérieur qui serait mortels pour elle. On a bien sûr le droit à l'histoire d'amour mais ce n'est pas non plus pour me déplaire. A un moment de l'histoire je me disais, non ce n'est pas possible, ce n'est pas logique. Mais tout s'explique par un retournement complet de situation (l'auteur a vraiment fait fort pour le coup) qui a vraiment l'avantage de surprendre le lecteur. Les petits dessins sont biens par contre un peu trop petits pour les lecteurs sur liseuse comme moi ! J'ai lu ce roman en VO et il est complètement abordable par son vocabulaire.

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

Avez-vous lu ce roman et vu le film ?

6 commentaires:

  1. Il faut que je le termine, et comme toi je trouve le sujet de la maladie évoquée super intéressant, je ne connaissais pas du tout ! Une chouette lecture en anglais remplie d'émotions, ma première en plus^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est cool que tu te mettes à la VO :) Bonne fin de lecture !

      Supprimer
  2. Il faut vraiment que je me lance dans ce roman pour me faire une opinion, je le croise tellement partout!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai bien aimé ce livre même si j'avais deviné le retournement de situation avant la moitié du roman. En tout cas, Maddy et Olly sont vraiment mignons.

    RépondreSupprimer
  4. J'aurais aimé le lire cet été mais je n'aurais certainement pas le temps alors ce sera un peu plus tard ^^ Contente que tu aies passé un bon moment :)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...