mardi 29 septembre 2015

Et je danse aussi


Et je danse aussi

d'Anne-Laure Bondoux et Jean Claude Mourlevat
Fleuve éditions
280p
18.90€

Quatrième de couverture:

La vie nous rattrape souvent au moment où l'on s'y attend le moins. Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n'écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d'un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n'importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, " grande, grosse, brune ", pourrait bien être son cauchemar... Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l'un à l'autre. Jusqu'au moment où le paquet révèlera son contenu, et ses secrets... Ce livre va vous donner envie de chanter, d'écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de pleurer, de rire, de croire aux fantômes, d'écouter le Jeu des Milles Euros, de courir après des poussins perdus, de pédaler en bord de mer ou de refaire votre terasse. Ce livre va vous donner envie d'aimer. Et de danser, aussi!
***

Ce que j'en ai pensé :

Ce roman est un roman épistolaire. Il comporte principalement les échanges d'e-mails entre Adeline Parmelan et Pierre-Marie, un célèbre écrivain. Leur prise de contact commence après l'envoie d'une enveloppe par Adeline à Pierre Marie. Cette enveloppe m'a beaucoup intrigué car l'écrivain ne se décidait pas à l'ouvir !

"Connais-tu la différence entre l'amour et le meurtre? Il n'y en a pas. Dans les deux cas, la même question se pose : que faire du corps, après?"

J'ai beaucoup aimé les autres destinataires/expéditeurs d'e-mails qui permettent de varier un peu l'histoire. Mon préféré reste Max, un ami de Pierre-Marie.

L'utilisation des e-mails est selon moi un choix judicieux qui permet au lecteur de se sentir plus proche des personnages.

"... les hommes manquent terriblement quand on n'arrive pas à ouvrir son bocal de cornichons, ou pire son pot de belle gelée de coings."

J'ai trouvé le début du roman long mais la vitesse et l'action s'accélère à partir de la moitié environ et donne plus de peps à l'histoire.

Concernant la fin, je ne m'attendais pas à ça mais cela reste logique avec le reste de l'histoire.

"Au fait, connaissez-vous la définition d'un ami ? C'est quelqu'un que vous pouvez appeler à trois heures du matin pour lui dire : je crois que j'ai fait une très grosse bêtise, peux-tu venir avec une bâche et une pelle ? Et il vient."

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

Avez-vous lu ce roman ?

10 commentaires:

  1. Cela n'a pas l'air mal comme roman ! À voir :)

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air de sortir du commun ce roman rien qu'avec l'originalité du roman épistolaire (maintenant il faut aimer cette façon de faire..) Je le note toujours au cas où x) Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, de manière générale je ne lis pas beaucoup de romans épistolaires. Ça change :)

      Supprimer
  3. Hello, je ne connaissais pas mais ça pourrait me tenter, ça a l'air assez sympa :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'avais encore jamais vu sur la blogosphère moi non plus :)

      Supprimer
  4. Il a l'air assez sympa à découvrir :)

    RépondreSupprimer
  5. J'avais vu la présentation de ce livre à la grande librairie l'an dernier. Il m'avait d'ailleurs tenté...Et puis j'ai tellement de livres...
    Merci de ton passage sur mon blog :)

    RépondreSupprimer
  6. A moins que je puisse l'avoir d'occasion ou l'emprunter je ne pense pas me le procurer ^^

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...