Mes dernières chroniques:

jeudi 25 mai 2017

La bibliothèque des coeurs cabosés


                                                                      La bibliothèque des coeurs cabossés
                                                                     de Katarina Bivald
                                                                       Denoël
                                                                     482 pages
                                                                     21.90€
***
Quatrième de couverture :
Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine. Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance. Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel…
***

Ce que j'en ai pensé :

Parfois, rien que le titre ou bien l'illustration sur la couverture peut donner envie de lire un livre. Les deux m'attiraient pour ce roman. Mais je dois dire aussi que je n'étais pas insensible à tous les avis positifs et innombrables coups de cœur que j'ai apperçu sur le net.

"Quelle terrible prise de conscience : savoir qu'il y avait tant de livres qu'elle ne toucherait jamais, tant d'histoires qui se poursuivraient sans elle, tant d'auteurs anciens qu'elle n'aurait pas le temps de découvrir !"

Pour une fois, c'est une lectrice qui est l'héroine d'un roman. Ici, elle s'appelle Sarah. Originaire de Suède, elle débarque dans l'Iowa pour rencontrer Amy, une vieille femme avide de nouvelles lectures avec laquelle elle entretient une correspondance depuis 2 ans. Mais à son arrivée, une terrible nouvelle l'attend : Amy vient de mourir.
Sarah se retrouve donc seule, dans une petite ville qu'elle ne connait pas ou du moins, dont elle sait seulement ce qu'Amy lui a apprit dans ses lettres. Mais il ne s'agit pas de n'importe quelle ville, il s'agit de Brocken Wheel : Une ville loin d'être touristique. Delabrée et terne, elle n'en est pas moins atypique par l'organisation même des habitants en son sein.

" Parfois, je ne désire qu'un chalet dans la forêt, en compagnie de livres, déchargée de toutes ses obligations étranges que nous autres êtres humains nous imposons les uns aux autres et à nous même."

Le charme du roman tient dan ses personnages. Ils m'ont tous plu ! On assiste à la transformation progressive de Sara : presque ermite en Suède, elle devient une personnalité incontournable à Brocken Wheel. Andy m'a plu par son rire, Carl m'a fait sourire à cause de sa beauté handicapante, la très croyante Caroline m'a beaucoup amusé, j'ai beaucoup apprécié Amy que j'ai découvert par le biais de ses lettres et des habitants de la ville.

"Elle avait toujours pensé que l'air automnal et les livres allaient bien ensemble, que les uns comme les autres se mariaient bien avec des plaids, des fauteuils confortables et de grandes tasses de thé ou de café."

Ce sont d'ailleurs ces lettres qui donnent un plus au roman. Elles le parsèment et je les ai tellement aimées que j'aurais bien aimé qu'il y en ait une entre chaque chapitre.

L'arrivée de Sara va complètement chambouler Brocken Wheel. Que ce soit du côté de la ville en elle-même, qu'elle va dynamiser par l'installation d'une librairie ou bien que ce soit du côté des habitants en créant - parfois même sans le savoir - une cohésion de groupe ou en transformant / révélant une personnalité.

"Il y a toujours un lecteur pour chaque livre. Et un livre pour chaque lecteur."

Mais je pense que c'est aussi le thème du roman qui m'a plu : un livre qui parle des livres. Sara nous donne ses impressions de lectrice. Des titres, des auteurs, des allusions parsèment La bibliothèque des cœurs cabossés. En tant que grande lectrice, je me suis souvent identifiée à Sara.

"Dans ces moments-là, quoi de mieux qu'un livre ?"

Pour conclure, je dirai qu'il s'agit d'une belle lecture. On se laisse emporter dans la petite ville de Brocken Wheel en compagnie de ses habitants loufoques au grand coeur.

Coup de coeur - Passionnant- Très bon - Agréable - Sans plus - Laborieux - Vraiment horrible

Alors, ce roman vous tente ?

4 commentaires:

  1. Je l'ai énormément vu passer, il faudra que je me lance! :D

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que le titre est percutant haha. C'est le genre de titre accrocheur qui te reste dans la tête :)
    Je ne m'étais jamais attardée sur le résumé (ta chronique est la première que je lis) et là, en lisant ton article, ça m'a carrément donné envie de le lire x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire me fait super plaisir ! C'est curieux que tu n'aies pas vu ce roman sur d'autres blogs car il a beaucoup fait parler de lui ! Mais je suis contente que tu le découvres grâce au mien :) Bonne lecture !

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...